Énergies et digital

Veille technologique dans le domaine de l'énergie

Les énergies du futur

Venez découvrir les nouvelles sources d'énergie, leurs fonctionnements et les premières applications

L'énergie marémotrice

 

L’énergie marémotrice a été exploitée dès le Moyen-Age grâce aux moulins à marées. Les usines marémotrices produisent une énergie totalement renouvelable, pourtant cette énergie reste très peu exploitée. Plusieurs grands projets dans le monde pourraient inverser cette tendance.

 

Comment fonctionne l’énergie marémotrice ?

 

L’énergie marémotrice utilise le potentiel énergétique généré par les mouvements des marées. Ce principe a été mis en oeuvre dès le XIIe siècle en Bretagne, à travers les moulins à marées. Leur fonctionnement est très simple. Un bassin de rétention délimité par une digue stocke l'eau de mer à marée haute. Celle-ci est relâchée à marée basse. La force de l’eau suffit à faire tourner le moulin. Ce principe a ensuite été appliqué à l'échelle industrielle dans les usines marémotrices, notamment sur le site de la Rance, en Ille-et-Vilaine.

Contrairement aux hydroliennes qui captent l’énergie des courants marins, une usine marémotrice produit une énergie potentielle basée sur la différence de niveaux entre marée haute et marée basse. Le flux d’eau de mer permet d’actionner des turbines à basse chute qui transforment l'énergie en électricité. C'est pourquoi les usines sont installées sur des estuaires ou des bras de mer qui présentent un marnage de 10 à 15 mètres.

 

L'énergie marémotrice, un potentiel peu exploité

 

On estime le potentiel de l’énergie marémotrice dans le monde à 160 GW, ce qui permettrait d’assurer une production de 380 TWh/an. Pourtant, le parc actuellement installé ne représente que 500 MW au total. La France a fait figure de pionnière en la matière avec la création de l’usine marémotrice de la Rance dès 1966. Sa production annuelle est de 240 MW. Elle a récemment été rejointe par l’usine de Sihwa, en Corée du Sud, dont la production atteint 254 MW. Plusieurs projets sont à l’étude, notamment au Royaume-Uni et en Chine. Un nouveau projet en Corée du Sud devrait battre tous les records avec une production annoncée de 1 320 MW.

 

Avantages et inconvénients de l’énergie marémotrice

 

Son principal avantage est qu’il s’agit d’une énergie propre, totalement renouvelable et qui ne nécessite aucun combustible. Les usines sont conçues pour une durée d’utilisation d’au moins 100 ans. Les coûts d’exploitation sont donc particulièrement faibles. L’installation d’une usine marémotrice peut également entraîner un effet de levier au niveau local en favorisant le développement d’activités telles que l'aquaculture. Une route peut être aménagée sur le barrage. Le réservoir peut servir à l'irrigation des terres agricoles. Dans certains cas, les installations contribuent à lutter contre l’érosion côtière.

L'inconvénient majeur de cette source d'énergie est que son utilisation reste limitée aux zones connaissant un fort marnage. La production d’électricité est intermittente et varie en fonction des coefficients de marées, mais elle est totalement prévisible. Le principal frein au développement des usines marémotrices est leur impact potentiel sur l’environnement durant la phase de travaux. Là encore, l'usine de la Rance peut servir d'exemple grâce à une expérience acquise depuis plus de 50 ans.

 

 

CONTACTEZ NOUS

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

Tous droits réservés clubopeninnovationaquitaine.fr - © 2017

MENTIONS LEGALES